La société d’aujourd’hui par William Gagnon

Nous avons la chance d’avoir un nouveau collaborateur!

William Gagnon

Voici sa vision de la société après la lecture de « La société du spectacle » de Guy Debord

 

 

«Une mentalité

qui détruit la diversité

qui construit l’intégrité

qui brouille la santé

qui meurtrit la marginalité

qui démolit la sincérité

qui réduit la vérité, qui offense les autorités

qui tue les nouvelles pensées

et qui aide les dirigeants des dirigés…

 

Le reflet fidèle de la société elle-même s’est évaporé car les hommes ont préféré l’économie à la vie. Il se sont effacés eux même de la réalité par l’économie, tellement que l’économie est devenue la réalité, et que la vie d’autrefois (l’ancienne réalité) est devenue utopique dans la pensée des nouveaux arrivants du monde. La pensée philosophique est prise comme du n’importe quoi, de la foutaise, du gâchis ou même parfois tout simplement; comme rien.
La projection de l’être a dépassé celle de l’avoir mais l’avoir a dépassé l’être. C’est-à-dire que l’image est devenu plus importante que l’être de la personne elle-même, que l’univers matériel est rendu plus fort que l’univers mental et sentimental. Le jugement de la projection est devenu, selon moi, une très grande partie de la mentalité sociale. Il fait parti de notre mode de vie en 2016, j’espère que ce t*b*rn*k de genre de jugement fera moins partie de l’être un jour.
Ce que j’amène comme sujet est clair mais compliqué à la fois, tout comme ce que la société représente au 21ème siècle. Le matérialisme et la surconsommation nous mèneront à notre propre mort, c’est pas plus compliqué. Bien sûr que le iPhone 7 fonctionnera mieux que ton 5c mais tant qu’il fonctionne, t’as pas besoin du 7 et c’est comme ça avec tout ce qui se trouve sur le marché. Pas besoin de nouveau, le vieux fait la job. Je ne dis pas que chaque être humain est comme ça mais la société d’un point de vue global (85%/90%) est de ce genre.
Pour conclure, la société et les hommes se noient dans mentalité économique et sociale d’aujourd’hui.»
-Écrit un jeudi soir éclairé par un lampadaire-
-William Gagnon­-

 

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s